Jeunes Verts Genevois : économiquement « nuls »

Les Jeunes Verts Genevois ont décidé en Assemblée Générale de ne pas donner de recommandation de vote concernant l’initiative 1 :12. En appelant à voter nul, les Jeunes Verts Genevois montrent bien leur absence totale de réflexion sur l’économie de demain. « Soyons écolo », mais quel système économique, quelle répartition des richesses, que vaut notre travail ?… Pour ça, pas de réponse. Les Jeunes Verts ne proposent aucune solution et refusent même d’avoir un avis sur les propositions des autres.

Si on suit la logique des Jeunes Verts, accumuler une fortune tout en laissant ses employés avec un salaire de misère, ceci n’aurait aucun lien sur l’écologie. L’achat et l’utilisation de Jet privé par des Top Manager gonflés par les bonus, ça ne pollue pas d’après les jeunes Verts. Des employés qui sont obligés de se nourrir de produits discount fabriqués en Afrique, en Chine ou en Amérique, ça ne pollue pas non plus d’après nos amis « Verts ».

L’écologie n’est pas quelque chose de lointain, surfant sur des étalages étiquetés à coup de BIO. L’écologie est un modèle où nous vivrons ensemble avec le plus riche qui limite sa pollution personnelle et avec les moins fortunés qui pourront consommer des produits bio parce qu’ils en ont les moyens ! Mais apparemment, il ne faut pas chercher ces réflexions chez les Jeunes Verts

Pour la JSG
Brice Touilloux, secrétaire de la JSG
079 943 13 59

Appel de la Jeunesse Socialiste Genevoise aux camarades socialistes et aux citoyens de gauche pour la sortie du Parti Socialiste Suisse du Conseil Fédéral

Camarades socialistes, citoyens de gauche,

Voilà bien trop longtemps que le Parti Socialiste Suisse (PSS) joue les auxiliaires des partis bourgeois au sein du Conseil Fédéral.
Contraint, de par notre position minoritaire, à perdre tous les votes au sein de cet exécutif, nous perdons de plus en crédibilité en assumant des positions qui ne sont pas les nôtres au nom de la sacro-sainte collégialité.

En quittant le Conseil Fédéral, le PSS se donne les moyens de gagner un pouvoir véritable, en lieu et place de ce triste strapontin dé-crédibilisant qu’il occupe  actuellement : la confiance et le soutien du peuple, des travailleurs, des jeunes.

Notre parti doit assumer ses positions programmatiques socialistes et rentrer immédiatement dans une opposition pleine et complète à la gouvernance de la droite bourgeoise sur ce pays.
Nous avons assez joué les facilitateurs des pires réformes. La réforme des retraites de Berset ne doit pas voir le jour, et encore moins sous la direction d’un membre du PSS. Nos camarades au gouvernement fédéral doivent donc immédiatement démissionner.

La Jeunesse Socialiste Genevoise appelle l’ensemble des camarades socialistes et des citoyens de gauche de toute la Suisse à se mobiliser pour la sortie du PSS du Conseil Fédéral.
Organisez des débats et des votes dans vos sections, partagez notre appel, convainquez nos camarades, car le 15 mars, nous présenterons une résolution devant l’Assemblée Générale annuelle de la Jeunesse Socialiste Suisse, une résolution demandant à notre parti, la JSS : 1. de mettre toutes ses forces en œuvre pour obtenir du PSS la tenue d’un débat et d’un vote en assemblée sur la sortie du PSS du Conseil Fédéral, 2. de faire activement campagne auprès du PSS et de ses militants pour obtenir son retrait du Conseil Fédéral.

Pour un PS socialiste dans une opposition résolue à la droite bourgeoise, pour une véritable défense des travailleurs, des jeunes, et des précaires, exigeons la sortie du Conseil Fédéral !