Lettre de la JSG au Comité directeur du PSG concernant notre position sur la participation du PSG au Conseil d’Etat

Chères et chers camarades du Comité Directeur du Parti Socialiste Genevois,

L’Assemblée Générale de la Jeunesse Socialiste Genevoise (JSG) déclare être en accord avec les principes formulés dans la lettre de la Plate-forme des Travailleurs Socialistes qui demande la tenue d’une Assemblée Générale du Parti Socialiste Genevois (PSG) sur les résultats des élections cantonales et sur la question de savoir s’il faut maintenir ou non notre élue Socialiste au Conseil d’État, et si oui, dans quelles conditions.

Nous considérons que les résultats du deuxième tour des élections pour le Conseil d’État genevois ont changé considérablement la situation par rapport à la dernière discussion sur le sujet, et nous trouvons par conséquent important que le PSG discute de cette question une nouvelle fois.

La composition du Grand Conseil, avec une majorité écrasante de la droite et de l’extrême-droite, ainsi que la composition du Conseil d’État, dominé très largement par la droite, ne peut, au vu du désintérêt des représentants de ces partis pour les revendications des travailleurs, des précaires, et des jeunes, et avec la conjoncture économique difficile que nous traversons, que nous faire craindre le pire.

Qui plus est, le canton de Genève n’est pas à l’abri des développements qui se passent dans toute la Suisse. Les exemples des cantons de Neuchâtel ou de Berne doivent être pris au sérieux.
La JSG souhaite absolument éviter que les représentants Socialistes ne participent, ne portent, ne cautionnent, ne préparent ou ne défendent des budgets d’austérités, comme certains élus Socialistes le font présentement dans ces deux cantons. C’est pour cela que nous considérons la discussion sur le sens d’avoir une représentante PS au Conseil d’État d’une importance majeure.

Une seule représentante au gouvernement ne serait pas en mesure de réaliser le programme du PSG ni de satisfaire les revendications des classes populaires et moyennes. Et nous nous refusons de soutenir un gouvernement de droite, anti-populaire et austéritaire.

C’est pourquoi, et compte tenu des raisons expliquées plus haut, la JSG se prononce contre l’envoi d’une représentante Socialiste au Conseil d’État.

Dans le cas où le PSG refuserait de retirer l’élue Socialiste, nous demandons qu’elle s’engage publiquement à ne pas respecter la collégialité dans les cas de programme gouvernemental d’austérité, ou dans les cas de manquement grave au programme du parti, ainsi qu’à rendre des comptes tous les 2 mois aux membres du parti.

Nous considérons que cette participation ultra-minoritaire au Conseil d’État nuit fortement à la crédibilité du parti et nous nous réservons le droit de nous en désolidariser publiquement si nous considérons que cette participation en vient à cautionner des mesures contraire aux valeurs socialistes. En tant que socialistes, nous défendons en effet des idées, et non des personnes ou des charges politiques.

Salutations militantes,

L’Assemblée Générale de la Jeunesse Socialiste Genevoise