Pour une charte éthique et sociale lors de l’achat de droits télévisuels !

Pour une charte éthique et sociale lors de l’achat de droits télévisuels !

Pour une charte éthique et sociale lors de l’achat de droits télévisuels !

La JSG a manifesté ce jeudi 12 Juin 2014 devant la tour RTS. Elle demandait la création d’une charte éthique et sociale par la RTS et d’autres chaînes de télévision lors de l’achat de droits télévisuels, afin de poser des conditions à respecter lors de l’organisation d’un grand événement sportif.

Depuis que le Brésil a été choisi pour organiser la Coupe de Monde de Football, des millions ont été dépensés pour agrandir ou construire des stades au milieu de nulle part, alors que le peuple brésilien a cruellement besoin d’hôpitaux et d’écoles. Le foot est un beau sport, mais on ne se nourrit pas avec, il ne peut non plus pas vous soigner.

Des milliers de brésiliens ont été délogés de force pour « faire place » au Mondial de foot. Ceux-ci doivent dégager et vite, tout comme les vendeurs proches des stades, d’après le gouvernement brésilien et la FIFA.

La RTS comme d’autres chaînes de télévision a acheté les droits télévisuels du Mondial de football. Notre argent, via la redevance télévisuelle, a payé les déplacements de populations de force, les conditions horribles sur les chantiers des stades… Notre argent a aussi payé les coups de matraque sur les brésiliens qui veulent que cette coupe du monde soit aussi une fête pour eux, et non simplement celle des supporters des autres Pays.

C’est pourquoi la Jeunesse Socialiste Genevoise demande que lors des prochains événements sportifs, la RTS avec d’autres chaînes établissent une charte éthique et sociale qui devra être respectée pour que ces chaînes achètent les droits télévisuels. Une telle charte pourrait demander qu’on ne déplace pas de force des populations en masse, qu’un minimum de conditions de sécurité sur les chantiers soient respectés (évitons la mort d’ouvriers pour faire un stade…) et que la population locale puisse continuer de travailler proche des stades, comme ils le faisaient avant le début de la coupe du monde.
Sans tout l’argent des chaînes de télévision, le tournoi ne pourrait pas avoir lieu. Si l’ensemble des grandes chaînes de télévision européennes exigeaient qu’une telle charte soit respectée, les organisateurs, dont la FIFA, seraient obligés de la respecter.

« Notre argent, via notre redevance, ne doit pas financer la maltraitance des brésiliens, le foot doit être une fête pour tous. Ce non-respect des brésiliens me gâchera mon plaisir lorsque je regarderai les matchs de la Suisse. » précise Brice Touilloux, co-président de la JSG. « Je veux pouvoir regarder tranquillement les matchs sans me demander combien de brésiliens sont morts ou ont été déplacés. » ajoute Adrien Haissly, membre de la JSG.

admin

Laisser un commentaire