Sur la polémique du drapeau national

Depuis ce matin, les médias et les réseaux sociaux s’agitent sur une proposition de Fabian Molina. Le président de la Jeunesse Socialiste Suisse propose de laisser le drapeau suisse au placard ce 1er Août 2014 pour arborer celui de la paix, vu que nous « fêterons » le centenaire de la mobilisation générale en Suisse, en France et en Allemagne. Cette même mobilisation générale était le premier pas vers la Première Guerre Mondiale, pour laquelle 20 millions de personnes sont mortes inutilement.

Les médias et les réseaux sociaux ont repris cette proposition comme un boycott du drapeau helvétique, boycott qui n’était pas proposé. La maîtrise de l’art de la tromperie par les médias est étonnante.

S’il s’agissait d’un véritable boycott du drapeau suisse, la JSG se serait opposée. Le drapeau suisse n’est pas un symbole nationaliste, il ne doit pas être laissé aux seuls réactionnaires. C’était d’ailleurs particulièrement choquant de voir des députés d’extrême-droite l’arborer au parlement européen dès le 10 Février, après que la Suisse ait accepté à courte majorité l’initiative UDC sur l’immigration.

Non, ce drapeau n’est pas à vous, messieurs et mesdames les nationalistes, chauvinistes et réactionnaires ! Il appartient à tous ceux qui vivent en Suisse (qu’ils soient suisses ou non). Il ne représente pas la haine de l’étranger, il est le symbole d’une paix de très longue durée (plus de 150 ans si on prend la guerre du Sonderbund comme dernier affrontement). Il est aussi un symbole de l’espoir d’une bonne entente entre les différentes cultures et différentes langues sur Terre. Nous avons 26 cantons et 4 langues en Suisse et nous ne pensons pas à nous coloniser, nous bombarder, nous séparer, nous rejeter… L’union et l’entente sont possibles, la Suisse le montre.

Ce 1er Aout 2014 cependant, nous sommes 100 ans après le début de la mobilisation générale de la Première Guerre Mondiale. Les peuples d’Europe avaient été endoctrinés par plusieurs années de nationalisme pour être prêt à s’entretuer pour les beaux yeux de la bourgeoisie. En 1918, la population était persuadée que jamais l’Europe ne connaîtrait à nouveau de pareils horreurs. Il n’a fallu attendre que 21 ans pour voir qu’elle avait tort.

Il faut en tirer des leçons. Seule l’unité et l’entente des peuples peuvent assurer la paix. Seule l’unité et l’entente des peuples peuvent vaincre le nationalisme rance. La JSG se bat et se battra toujours dans ce sens.

Une réflexion sur “ Sur la polémique du drapeau national ”

  1. Bravo d’avoir mis les points sur les i… en effet j’ai trouvé que les réactions sur les réseaux étaient excessives et artificielles comme s’il fallait à tout prix créer des faux problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *