Non à un pas de plus vers une école plus élitiste !

Le lundi de la rentrée, les collégiens du canton de Genève ont été informés d’un changement majeur dans le règlement de leur école. Ils n’auront dorénavant plus droit qu’à un seul redoublement et une seule dérogation (pour passer l’année sous condition) durant leur cursus scolaire.

De plus, le délai pour interrompre leur première année de collège a été déplacée à fin septembre au lieu de janvier… ce qui implique que les élèves devront prendre la décision de reporter leur année plus tôt et ceci avant d’avoir reçu la moindre évaluation. De plus, la « règle des 16 points » sera désormais valable à partir de la deuxième année.

La JS Genevoise déplore principalement le contenu de ces changements, mais aussi la forme sous laquelle ils ont été communiqués aux élèves concernés. Les collégiens furent priés de signer la lettre d’information, sans consultation ni discussion. Si l’avis des jeunes ne compte manifestement pour rien, pourquoi donc les obliger à signer un papier sur lequel ils n’ont jamais pu donner leur avis ?

Ces changements mettent d’avantage de pression sur les élèves et ceci sans qu’aucune mesure de soutien supplémentaire ne soit mise à leur disposition. Ceci montre le but visé : punir les plus faibles, ceux qui ont besoin de « redoubler » encore une fois et ceux qui ont besoin d’une dérogation (jugée adéquate par les enseignants). Ces mesures renforcent davantage l’élitisme de notre système scolaire et discriminent tous les élèves dont la langue maternelle n’est pas le français, les enfants qui sont issus des couches de la population les plus défavorisées et tous ceux qui apprennent plus lentement. Ces couches sont déjà sous-représentées aujourd’hui dans nos collèges et ce genre de réforme ne fera que renforcer l’exclusion sociale dont ils sont déjà victimes. De tels changements sont fondamentalement contraires à l’idéal socialiste que défend la JSG.

C’est pour ces raisons que la JS Genevoise s’oppose à ces changements et demande l’abandon pur et simple de cette réforme.

Au contraire de ce que propose la réforme, au lieu de rendre le collège si élitiste, il faudrait rendre bien plus attractives les autres formations à Genève, notamment l’apprentissage. Les apprentis souffrent souvent de mauvaises conditions de travail et de salaires très bas. Construire et améliorer les structures d’apprentissage au lieu de détruire le collège, voilà la vision politique de la JSG de l’éducation à Genève.

Nous exprimons notre solidarité avec les collégiens qui contestent ce nouveau règlement et la manière dont il a été imposé.

Face à l’attitude méprisante du DIP, nous appelons les collégiens à exprimer leur refus avec la même virulence. Ainsi nous les incitons à se mobiliser et exprimer leur mécontentement dans la rue.

Une réflexion sur “ Non à un pas de plus vers une école plus élitiste ! ”

  1. Il faut au plus vite refaire une véritable élite en offrant à tous, comme par le passé, des études d’humanités gréco-latines dignes de ce nom. Cela transcende toutes les étiquettes sociales.
    Pourquoi sauver les éléphants en voie de disparition et pratiquer devant tous un véritable génocide du latino-helléniste?

    Pr Stéphane Feye
    Schola Nova (non soumise au décret inscriptions) – Humanités Gréco-Latines et Artistiques
    http://www.scholanova.be
    http://www.concertschola.be
    http://www.liberte-scolaire.com/…/schola-nova
    http://online.wsj.com/news/articles/SB10001424052702303755504579207862529717146
    http://www.rtbf.be/video/detail_jt-13h?id=1889832

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *