Réformes du Post-Obligatoire : La lutte continue

En ce début de semaine, le DIP a fait machine arrière et a assoupli les mesures destinées à être mises en application dès la rentrée.

À présent, les actuels élèves de deuxième et de troisième années peuvent respirer: ils bénéficieront d’un statut exceptionnel leur permettant toujours de doubler deux fois pendant leurs quatre années d’études. Nous nous réjouissons naturellement du fait que les vastes manifestations de jeunes aient fait reculer le département, en dépit de la campagne autoritaire menée par celui-ci: rappelons que les élèves furent contraints de signer le nouveau règlement et que les directions de certains collèges s’adressèrent directement aux parents d’élèves pour leur faire avaler les prétendues qualités de leur réforme. Cependant, nous appelons à la méfiance: par cette maigre concession, le DIP cherche à éloigner de la lutte les élèves de deuxième et de troisième en accédant à leurs revendications, alors même que les pires parties de la réforme (notamment les “16 points”) sont toujours maintenues. Mais cette tactique mesquine n’aboutira pas, et il ne sera pas question de renoncer à la lutte: nous continuerons de nous battre pour faire abroger ce règlement élitiste et injuste.

Une réflexion sur “ Réformes du Post-Obligatoire : La lutte continue ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *