La JSG dit NON à l’initiative dite des familles de l’UDC

La Jeunesse Socialiste Genevoise (JSG) a décidé lors de son assemblée générale du 22 octobre 2013 de dire NON à l’initiative de l’UDC dite « pour les familles ». Ce projet propose d’offrir des déductions fiscales aux familles dans lesquelles  « l’un des membres du couple » resterait à la maison pour s’occuper des enfants.

Sous cette formulation hypocrite, on comprend que le but de cette initiative est d’inciter les femmes à rester à la maison, pour promouvoir la famille dite « traditionnelle »… Une fois de plus, par l’argent, par l’appât du gain, on tente de maintenir les femmes loin du monde du travail. Si on en croit l’UDC, celles-ci devraient rester à la maison s’occuper des enfants car elles seraient sur Terre rien que pour ça. Cette initiative attaque les nombreuses avancées obtenues en termes d’égalité homme-femme. Il vaudrait mieux proposer de nouveaux projets pour se rapprocher de l’égalité entre les sexes et pour en finir avec cette logique d’une autre époque, qui fait des différences de statuts fondées sur la possession d’un pénis ou d’un vagin. Si l’initiative passe, elle sera un poids supplémentaire pour les femmes voulant travailler tout en ayant une vie familiale remplie : « mais pourquoi irais-tu travailler, tant que tu restes à la maison on paye moins d’impôts… ». Et encore une fois l’UDC propose un cadeau fiscal qui n’intéresse que les gros revenus. Il ne faudrait pas que de pauvres travailleurs aient un privilège.

Si nous voulons permettre aux Suisses d’avoir plus l’occasion de s’occuper de leurs enfants, notamment lorsque ceux-ci sont en bas âge, il vaudrait mieux instaurer un véritable congé paternité. Lorsque c’est possible, l’éducation ne doit pas être l’affaire que d’un seul sexe.  Nous pourrions aussi imaginer un congé d’une durée de plusieurs mois à prendre pour un couple après la naissance de leur enfant. Ce congé serait réparti entre des moments où la mère aurait congé, d’autres où le père prendrait des congés, et encore d’autres moments où les 2 membres du couple seraient en congé pour voir grandir leur enfant. Tout ceci associé à un accès facilité pour les hommes et les femmes à des emplois à 80%, voilà un projet qui serait vraiment pour les familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *