En tant que parti prônant le socialisme, notre combat est très large et couvre beaucoup d’aspects de la vie. Particulièrement nous nous battons pour :

 

Les droits des Jeunes

En temps que parti de jeunes nous nous devons de nous battre pour tous mais particulièrement pour les jeunes. C’est pourquoi nous revendiquons :

  • Un salaire minimum pour les travailleurs-se-s, les apprenti-e-s et les stagiaires
  • L’obligation d’embaucher un apprenti en fin de formation
  • La gratuité des études et la gestion démocratique des centres de formation par les étudiant- e-s et les enseignant-e-s.
  • Le droit de vote à 16 ans

Une vie culturelle et festive riche

La culture est un bien collectif qui intéresse tout un chacun. Nos modes d’expressions ne peuvent plus être bridés par les logiques mercantiles. Ainsi nous demandons :

  • Davantage d’espaces alternatifs et festifs
  • Un système public de financement de l’expression artisitque
  • Que la culture soit considérée comme un bien collectif ne pouvant être vendu pour faire du profit

La fin de l’oppression des femmes

Dans le système économique actuel, les femmes sont tendanciellement poussées vers les travaux ménagers. Elles subissent donc une double charge entre travail ménager non-rémunéré et emploi sous-payé. Ainsi, nous revendiquons :

  • Le salaire égal pour un travail égal
  • Des places de crèches garanties pour chaque enfant dès la naissance
  • La collectivisation des travaux ménagers
  • la fin de toutes les oppressions sexistes, harcèlement et autres…

La fin des discriminations ethniques, raciales et nationales

Aujourd’hui, le système capitaliste se sert de différenciations imposées entre les être humains pour mieux nous exploiter. Ainsi, nous rejetons les discours racistes des partis de droite et revendiquons :

  • Le droit de vote pour les résident-e-s étrangers
  • Le droit du sol (Toute personne née en Suisse est citoyenne suisse)
  • La fin des oppressions racistes dans la loi et au quotidien.
  • Pour une politique d’asile humaine

Des prestations sociales étendues et performantes

Les prestations sociales sont  un moyen de calmer quelque peu les inégalités inhérentes au systèmes capitaliste. Le secteur public doit donc inclure un maximum de secteurs. C’est pourquoi nous nous battons pour qu’elles soient étendues au maximum. Nous revendiquons :

  • L’interdiction de faire du profit sur la santé, les retraites et le logement
  • Une caisse unique et solidaire et la gratuité des frais de santé
  • le droit à un logement décent
  • La fin du mouvement de privatisation des services publics et la renationalisation des anciens secteurs publics
  • Pas de réduction de l’assurance-chômage et de travail forcé pour les chômeur-euse-s
  • Un financement efficace des prestations par une forte taxation du capital et de ses revenus

Une économie propre et soucieuse de l’environnement

Nous n’avons qu’une seule planète que nous traitons actuellement comme une mine à ressources devant satisfaire toujours plus les exigence de la croissance néo-libérale. Nous ne pourrons pas nous permettre de continuer ainsi très longtemps. C’est pourquoi nous demandons :

  • La gratuité des transports publics et la réduction massive du trafic privé.
  • Une planification des villes écologique et sociale
  • Une production d’énergie propre
  • Un production soucieuse de l’environnement

Des conditions de travail saines 

L’activité professionnelle est de plus en plus destructrice pour les individus. Les chiffres des maladies du travail le montrent. C’est pourquoi nous nous opposons au mode de management néo-libéral et demandons :

  • Un salaire minimum permettant de vivre pour tous et toutes
  • Une réduction drastique du temps de travail sans réduction des salaires
  • La gestion démocratique des entreprises par leurs employé-e-s
  • Un congé maternité étendu pour les pères
  • Un extension des garanties de l’emploi et des retraites au secteur privé

Pour l’abolition du système capitaliste !

Tous les points abordés si dessus se retrouvent dans une lutte plus large contre le système économique actuel et le 1% de la population mondiale. Nous ne pouvons donc pas faire abstraction de cette lutte plus large et toujours nous battre pour que les revendications des différents secteurs se lient dans un combat global. Dans cette optique nous nous battons pour :

  • La convergence des luttes entre travailleur-euse-s et étudiant-e-s en Suisse et à travers le monde.
  • Une politique consciente de la lutte des classe
  • L’abolition du système capitaliste et son remplacement par un système de planification socialiste démocratique ou la production sera faite selon les besoins de la population et non pas selon la nécessité de faire du profit pour certains.