Archive de catégorie dans Genève

Sur la polémique du drapeau national

Sur la polémique du drapeau national

Depuis ce matin, les médias et les réseaux sociaux s’agitent sur une proposition de Fabian Molina. Le président de la Jeunesse Socialiste Suisse propose de laisser le drapeau suisse au placard ce 1er Août 2014 pour arborer celui de la paix, vu que nous « fêterons » le centenaire de la mobilisation générale en Suisse, en France et en Allemagne. Cette même mobilisation générale était le premier pas vers la Première Guerre Mondiale, pour laquelle 20 millions de personnes sont mortes inutilement.

Lire la suite

Pour une charte éthique et sociale lors de l’achat de droits télévisuels !

Pour une charte éthique et sociale lors de l’achat de droits télévisuels !

La JSG a manifesté ce jeudi 12 Juin 2014 devant la tour RTS. Elle demandait la création d’une charte éthique et sociale par la RTS et d’autres chaînes de télévision lors de l’achat de droits télévisuels, afin de poser des conditions à respecter lors de l’organisation d’un grand événement sportif.

Lire la suite

Soutien à la motion 2203 easyvote

La JSG soutient la motion 2203 easyvote : augmentons le taux de participation aux votations et élections !

La Jeunesse Socialiste Genevoise soutient pleinement la motion 2203 : augmentons le taux de participation aux votations et élections avec easyvote.

Nous soutenons pleinement toute action qui pourrait augmenter la participation de la jeunesse aux votations et élections, pour que les jeunesne soient plus des exclus du monde politique de leur canton et pays. Trop souvent, le débat est rendu très technique, ce qui éloigne de l’urne bon nombre de nos jeunes citoyens.

La JSG espère grandement que le Grand Conseil soutiendra cette motion et que la brochure d’easyvote complétera l’enveloppe de votation d’ici peu.

Soutien à Pierre Bayenet pour le poste de procureur général

L’Assemblée Générale de la Jeunesse Socialiste Genevoise du mardi 14 janvier a décidé à l’unanimité de soutenir l’excellente candidature de Pierre Bayenet, défenseur du droit au logement et des plus démunis, au poste de procureur général de la République du canton de Genève. 

Nous ne voyons en effet aucune raison de ne pas soutenir cette candidature de gauche contre le libéral-radical Olivier Jornot, grand pourfendeur de la démocratie à travers sa loi restreignant la liberté des citoyens de manifester, et rappelons son passé dans le parti d’extrême droite Vigilance.  

Nous appelons le Parti Socialiste Genevois à se rallier à notre position et à favoriser l’union de la gauche dans l’opposition à la majorité de droite et d’extrême droite. 

La Jeunesse Socialiste Genevoise appelle à voter contre la vente de Naxoo !

Nous estimons que la vente de Naxoo à la multinationale UPC Cablecom, telle qu’elle a été négociée, va gravement à l’encontre, et ce, de manière inacceptable, desintérêts des travailleurs.

Nous refusons l’autorisation qui est donnée à UPC Cablecom de licencier jusqu’à 10% des employés de Naxoo par année pendant 5 ans, ainsi que la liberté totale qui lui est donnée en matière de licenciement après ce délai, et exigeons le maintien des emplois.

En refusant la vente de Naxoo, nous exigeons que le Conseil Administratif renégocie cette vente avec UPC Cablecom en mettant comme conditions à cette vente le maintien des emplois, et le maintien des conditions de travail des travailleurs de Naxoo (à travers la signature d’une CCT ).

En cas de refus de la part d’UPC Cablecom, nous demandons au Conseil Administratif de trouver de nouveaux acheteurs, plus à même de répondre à ces critères sociaux minimaux que toute municipalité de gauche devrait avoir à cœur de réaliser.

Lettre de la JSG au Comité directeur du PSG concernant notre position sur la participation du PSG au Conseil d’Etat

Chères et chers camarades du Comité Directeur du Parti Socialiste Genevois,

L’Assemblée Générale de la Jeunesse Socialiste Genevoise (JSG) déclare être en accord avec les principes formulés dans la lettre de la Plate-forme des Travailleurs Socialistes qui demande la tenue d’une Assemblée Générale du Parti Socialiste Genevois (PSG) sur les résultats des élections cantonales et sur la question de savoir s’il faut maintenir ou non notre élue Socialiste au Conseil d’État, et si oui, dans quelles conditions.

Nous considérons que les résultats du deuxième tour des élections pour le Conseil d’État genevois ont changé considérablement la situation par rapport à la dernière discussion sur le sujet, et nous trouvons par conséquent important que le PSG discute de cette question une nouvelle fois.

La composition du Grand Conseil, avec une majorité écrasante de la droite et de l’extrême-droite, ainsi que la composition du Conseil d’État, dominé très largement par la droite, ne peut, au vu du désintérêt des représentants de ces partis pour les revendications des travailleurs, des précaires, et des jeunes, et avec la conjoncture économique difficile que nous traversons, que nous faire craindre le pire.

Qui plus est, le canton de Genève n’est pas à l’abri des développements qui se passent dans toute la Suisse. Les exemples des cantons de Neuchâtel ou de Berne doivent être pris au sérieux.
La JSG souhaite absolument éviter que les représentants Socialistes ne participent, ne portent, ne cautionnent, ne préparent ou ne défendent des budgets d’austérités, comme certains élus Socialistes le font présentement dans ces deux cantons. C’est pour cela que nous considérons la discussion sur le sens d’avoir une représentante PS au Conseil d’État d’une importance majeure.

Une seule représentante au gouvernement ne serait pas en mesure de réaliser le programme du PSG ni de satisfaire les revendications des classes populaires et moyennes. Et nous nous refusons de soutenir un gouvernement de droite, anti-populaire et austéritaire.

C’est pourquoi, et compte tenu des raisons expliquées plus haut, la JSG se prononce contre l’envoi d’une représentante Socialiste au Conseil d’État.

Dans le cas où le PSG refuserait de retirer l’élue Socialiste, nous demandons qu’elle s’engage publiquement à ne pas respecter la collégialité dans les cas de programme gouvernemental d’austérité, ou dans les cas de manquement grave au programme du parti, ainsi qu’à rendre des comptes tous les 2 mois aux membres du parti.

Nous considérons que cette participation ultra-minoritaire au Conseil d’État nuit fortement à la crédibilité du parti et nous nous réservons le droit de nous en désolidariser publiquement si nous considérons que cette participation en vient à cautionner des mesures contraire aux valeurs socialistes. En tant que socialistes, nous défendons en effet des idées, et non des personnes ou des charges politiques.

Salutations militantes,

L’Assemblée Générale de la Jeunesse Socialiste Genevoise